LA GRANDE HISTOIRE D'UNE PETITE FAMILLE

Jean Marseille

Jean est le papa du Backbone et le bidouilleur. Il est aussi le gars de PR, la mascotte, celui qui vous racontera des histoires entre deux grimpes. 

Andrée Laprise

Andrée est la maman du Backbone et la seule et unique administratrice/comptable de ce grand projet. Si on a toujours des belles fleurs fraîches dans le gym, c’est aussi grâce à elle !

Frédérique Marseille

Fred est le mastermind, la créatrice, la gestionnaire et la visionnaire du Backbone. Ne lui parlez pas trop longtemps, elle va vous faire embarquer dans une de ses business.

Charles Marseille

Charles est….qu’est-ce qu’il est Charles? Médiateur de la famille, il s’assure qu’on ne s’arrache pas la tête trop souvent. Il porte un peu tous les chapeaux, d’entraîneur à barista à gars de bras à mécanicien. Il est connu pour grimper des V7 en Crocs.

C’est plus qu’un gym, c’est une famille

Le Backbone est né d’une histoire peu commune, dans une famille qui avait besoin de grandir à travers un projet qui lui ressemblerait vraiment, dans une région à son image.

Une aventure

Deux enfants grimpeurs et entrepreneurs dans l’âme + deux parents un peu « flyés » qui n’avaient pas envie de prendre leur retraite + une région super vibrante dans laquelle il manquait un gym d’escalade = Le Backbone, ouvert le 27 avril 2018 après des années de réflexion et quelques mois de construction. Backbone fait partie des premiers centres d’escalade à s’établir en région hors des grands centres urbains, ce qui fait de ce projet un pari un peu risqué…mais qui fonctionne finalement pas pire pentoute !

Le concept innovateur 

Le projet de la famille Marseille, c’était de créer bien plus qu’un centre d’escalade. L’idée était de pouvoir s’entraîner dans un lieu qui ne serait pas industriel mais plutôt naturel, à l’image des Cantons-de-l’Est et de ses habitants qui aiment marier sport de plein-air et vie plus lente qu’en ville. En construisant un bâtiment neuf, les Marseille ont pu choisir le terrain parfait, avec vue sur la montagne, terrasse dans le bois, soleil plein sud et des fenêtres tout le tour du bâtiment. Amoureux de café, de voyages, de musique, de « street food », la famille a créé le lieu ultime de « chillin » au Québec.  

La communauté

Le coeur d’un camp de base d’expéditions, c’est les gens. C’est pourquoi Backbone se veut être un lieu de rencontre, où tout le monde s’encourage peu importe leur niveau de grimpe. Dans une ambiance de camping, conviviale, familiale, festive et relaxe, c’est l’endroit parfait pour se faire des nouveaux partenaires de plein air. C’est Fred, arrivée dans la région en 2016, qui a exprimé le besoin de créer un lieu où les rencontres seraient plus faciles, tant pour les locaux que les nouveaux arrivant, les touristes et les « weekenders ». Le but, c’est de tous partager le même vibe, autour d’une passion.

    L’amour de la nature

     Le but, c’est de se sentir en voyage. Comme à la plage, mais à Bromont. La terrasse, avec ses formes organiques, donne l’impression que le l’intérieur et l’extérieur du gym se confondent, quand les trois énormes portes de garage sont ouvertes l’été. La forêt de bouleau, le ciel, sa lumière et les couchers de soleil font partie intégrante du décors. 

      en l’honneur de bern

      Plusieurs nous demandent qui est ce gars, dans la photo à l’entrée qui trône au-dessus de la porte: c’est Bern, cet ami de la famille et en l’honneur de qui le gym est construit. Le nom Backbone vient de son histoire, de sa vie, de son nom qui commence aussi par B. Bernard rentrait en vélo du Shakti, ce centre d’escalade de Montréal où il travaillait, et s’est fait emportièrer en bas de chez-lui. Il est parti avec la passion de la grimpe dans le coeur, et des milliers de rêves dans la tête.  

      Comme pour plusieurs, l’escalade (dont Fred lui avait montré les rouages avant de bien rapidement se faire dépasser) lui avait donné l’envie de vivre, de s’investir dans une communauté, de tomber en amour avec une magnifique grimpeuse, de rêver de la nature et de projets à venir. 

      Merci Bern, d’ouvrir chaque jour la porte du Backbone à de nouveaux grimpeurs.

       

      Travailler avec nous

      Pour le travail à la caisse, nous ne prenons plus de CV. Nous vous invitons à venir grimper en masse au Backbone, à connaître la bande, l’intégrer, faire de Backbone un endroit que vous aimez déjà ! Ensuite, c’est assez naturel de vous intégrer à l’équipe si vous le désirez.

      Pour le « coaching », le « route setting » ou tout emploi concernant la gestion ou le développement, écrivez-nous en nous donnant plein de détails, on va clairement considérer vos idées !